C’est une mise en abîme,

où nous sommes projetés au cœur des scènes

non plus comme spectateurs

mais comme acteurs,

que Bruno Desroche a osée.

Sophie Mouquin, docteur en histoire de l’art

La Passion du Christ serait-elle instagramable ?

par Charles Villeneuve de Janti, Conservateur en chef du Patrimoine 

La question n’est pas si étrange. Si l’on devait se demander quels sont les marqueurs de notre époque, la place des médias serait probablement centrale. Très loin de Bruegel ou du Caravage, nous fabriquons tous des images.

En transposant la Passion dans notre univers contemporain, Bruno Desroche revient aux origines de cette pratique initiée par les franciscains. Dans les stations du nouveau chemin de Croix de Saint Nizier, des bourreaux sortent leurs téléphones portables, dans un geste d’une banalité toute contemporaine. Cet homme qui souffre, nous fait-il sourire ou pleurer ? Voulons-nous le prendre en photo ou l’aider ?

Sur un fond noir insondable, tel un portrait du Fayoum, le regard de Jésus attend, pour l’Éternité, de croiser le nôtre.

LE CHEMIN DE CROIX

ACTUALITÉS

Jeudi 20 février à 19h aura lieu, à la proposition généreuse de Mr Joncheray, directeur de la Procure de Valence, et en présence de Mgr Michel, évêque de Valence, le vernissage de l’exposition autour du Chemin de Croix : les 15 stations seront présentées sous la forme de tirages photos d’art, laminées sur bois.

Informations utiles

Cette exposition pourra être visitée jusqu’au 11 avril, aux horaires de la librairie :

  • du mardi au vendredi de 9 h 30 à 12 h et de 13 h à 19 h,
  • Le samedi de 9 h 30 à 12 h et de 14 h à 19 h.

L’entrée est libre.

Crypte de la librairie La Procure
17 Grande rue
Valence

M